visuels 6

Comment ça marche ? Ou j’en ai rêvé, Esko l’a fait !

Invitation Lacoste : la commande, la réponse, le commentaire

La commande :

Client final : Lacoste – Invitation pour la présentation à New York de la collection de prêt-à-porter de janvier 2015

Création graphique : Agence de création ACME (Élodie et Caroline)

Stratégie et développement : Agence de communication > Il ne pleut pas sur les optimistes (Anne-Emmanuelle Tollu)

Réalisation : ADM, l’imprimerie contemporaine

Délai de fabrication : 2 semaines

Quantité : 1500 exemplaires

 

visuels 9

L’invitation :

Une enveloppe imprimée et scellée avec languette déchirable contenant :

3 cartons d’invitation format 230 X 160 mm recto/verso, 3 papiers et grammages différents (blanc, gris, vert > Lacoste)

 

visuels 7

Le challenge :

L’enveloppe est imprimée en numérique sur papier offset blanc 240 g Arcodesign white.

Elle est destinée à contenir 3 cartons d’invitation différents et doit être scellée par une languette déchirable.

La cerise sur le gâteau :

Le logo de la marque (imprimé sur le 1er carton à l’intérieur) doit apparaître exactement sous la languette au moment où on la déchire.

C’est à dire que le logo imprimé sur le 1er carton d’invitation logo doit être calé pile sous la languette de l’enveloppe.

 

Comment procède-t-on habituellement ?

Traditionnellement, on réalise manuellement une ou plusieurs maquettes en blanc (non imprimées) pour caler le procédé.

On fait fabriquer une forme de découpe (long et couteux)

On imprime et découpe puis on croise alors les doigts (si forts qu’ils en sont tout bleus !) pour que rien ne bouge entre les différents calages d’impression et l’encartage des cartons dans l’enveloppe.

Ça ne marche pas ? Arghhhh, on recommence !

Vous suivez ? :-)

 

La réponse

Chez ADM, c’est l’ESKO qui fait tout (ou presque) !

L’ESKO est une machine de découpe ultra performante à commande numérique qui offre une précision de l’ordre du micron.

 

Reprenons !

On imprime directement l’enveloppe en numérique puis on la passe sur l’ESKO pour la découper tout aussi directement.

On a gardé les mêmes paramètres de calage que pour l’impression.

On présente donc au client un N° 0 parfaitement identique à ce qu’il sera lors de la production, du premier coup.

La méthode et l’outil permettent donc au client de valider impression ET façonnage en une seule fois. (Sans trembler en attendant la livraison !)

 

visuels 6

La morale de l’histoire :

Un client sans angoisse !

On a donc évité : la forme de découpe (son coût, son délai de réalisation, sa part d’incertitude, son absence de modification)

On a gagné : une production conforme au projet, un délai court et tenable, un client détendu donc heureux !

 

Le plus : mêmes outils et même méthode ont été utilisés pour réaliser ensuite le dossier de presse du défilé :-)

Lire la suite

la une

Invitation au Printemps

Comment fait-on ?

L’association de talents essentiels …

Première étape : La gravure !

Facade perspective  IMG_7000

On va graver à la main – au marteau et au burin- le motif choisi (en miroir, c’est à dire à l’envers) sur une plaque de métal.

Cette plaque est en laiton. En effet, ce métal sera suffisamment résistant à la pression lors du gaufrage.

La gravure pour ce travail a été réalisée par une meilleure ouvrier de France…

… à la main et avec talent parce qu’il n’existe pas encore de technologie abordable qui permette le travail de la taille en 3D avec ce niveau de précision. 

Ensuite ( ou parallèlement) on réalise l’impression – numérique, pour ce travail – sur le papier choisi pour le gaufrage.

IMG_6998   IMG_6996

Attention, tous les papiers ne réagissent pas de la même façon à l’opération, un choix éclairé s’impose !

Pour cette réalisation, il s’agit d’un papier Tintoretto blanc 300g. 

(Promis, on vous parle des papiers la prochaine fois !)

Puis, on effectue un marquage à chaud (Or ) sur le papier.

Enfin, après l’impression et le marquage à chaud, on peut passer au gaufrage en 3D.

Chaque feuille passe à la presse de gravure où le relief sera marqué dans la matière du papier. 

Le motif visible sur le papier sera donc le résultat du relief gaufré dans l’épaisseur du papier !

C’est, au final,  un travail délicat et fin qui joue avec la lumière, le grain et la texture du papier !

IMG_6988

Lire la suite

visuel travail 1

ADM fait bonne impression !

montage blog

Pour le début de l’année, ADM démarre fort sur les réseaux en annonçant son Trophée de l’Imprimerie française !

Remis lors de la 11e Nuit des trophées de l’Imprimerie française, ADM reçoit le 1er prix de la catégorie « Industrie » pour la réalisation du dossier Baccarat Rouge 540 (création graphique : studio Marianne Guély pour Baccarat).

Quelques infos techniques
Le fourreau > papier SIRIO rouge teinté dans la masse, contrecollé sur SIRIO BLACK, découpé sur machine ESKO.
Intérieur > couverture
Impression HUV en trois couleurs + vernis sélectif et marquage à chaud.
Intérieur > pages
Impression numérique sur presse HP INDIGO, sur papier OLDMAN premium white, finition : dorure sur tranche

Lire la suite