visuels 6

Comment ça marche ? Ou j’en ai rêvé, Esko l’a fait !

Invitation Lacoste : la commande, la réponse, le commentaire

La commande :

Client final : Lacoste – Invitation pour la présentation à New York de la collection de prêt-à-porter de janvier 2015

Création graphique : Agence de création ACME (Élodie et Caroline)

Stratégie et développement : Agence de communication > Il ne pleut pas sur les optimistes (Anne-Emmanuelle Tollu)

Réalisation : ADM, l’imprimerie contemporaine

Délai de fabrication : 2 semaines

Quantité : 1500 exemplaires

 

visuels 9

L’invitation :

Une enveloppe imprimée et scellée avec languette déchirable contenant :

3 cartons d’invitation format 230 X 160 mm recto/verso, 3 papiers et grammages différents (blanc, gris, vert > Lacoste)

 

visuels 7

Le challenge :

L’enveloppe est imprimée en numérique sur papier offset blanc 240 g Arcodesign white.

Elle est destinée à contenir 3 cartons d’invitation différents et doit être scellée par une languette déchirable.

La cerise sur le gâteau :

Le logo de la marque (imprimé sur le 1er carton à l’intérieur) doit apparaître exactement sous la languette au moment où on la déchire.

C’est à dire que le logo imprimé sur le 1er carton d’invitation logo doit être calé pile sous la languette de l’enveloppe.

 

Comment procède-t-on habituellement ?

Traditionnellement, on réalise manuellement une ou plusieurs maquettes en blanc (non imprimées) pour caler le procédé.

On fait fabriquer une forme de découpe (long et couteux)

On imprime et découpe puis on croise alors les doigts (si forts qu’ils en sont tout bleus !) pour que rien ne bouge entre les différents calages d’impression et l’encartage des cartons dans l’enveloppe.

Ça ne marche pas ? Arghhhh, on recommence !

Vous suivez ? :-)

 

La réponse

Chez ADM, c’est l’ESKO qui fait tout (ou presque) !

L’ESKO est une machine de découpe ultra performante à commande numérique qui offre une précision de l’ordre du micron.

 

Reprenons !

On imprime directement l’enveloppe en numérique puis on la passe sur l’ESKO pour la découper tout aussi directement.

On a gardé les mêmes paramètres de calage que pour l’impression.

On présente donc au client un N° 0 parfaitement identique à ce qu’il sera lors de la production, du premier coup.

La méthode et l’outil permettent donc au client de valider impression ET façonnage en une seule fois. (Sans trembler en attendant la livraison !)

 

visuels 6

La morale de l’histoire :

Un client sans angoisse !

On a donc évité : la forme de découpe (son coût, son délai de réalisation, sa part d’incertitude, son absence de modification)

On a gagné : une production conforme au projet, un délai court et tenable, un client détendu donc heureux !

 

Le plus : mêmes outils et même méthode ont été utilisés pour réaliser ensuite le dossier de presse du défilé :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 6 = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>