Feuille laser

La rentrée 2017 sera précise… : au laser !

Vivement septembre !
Grâce au laser qui arrive pour la rentrée, nous allons pouvoir découper, graver, marquer comme nous en rêvions (et comme vous en rêviez…) sur tous les supports, toutes les épaisseurs, avec une précision incroyable !

Si vous ne savez pas encore à quoi ça ressemble, regardez les images :

Du papier découpé avec une finesse et une rapidité étonnante, une feuille d’arbre effleurée en surface, un plexi découpé fleuri, un calque traversé en douceur…

Transparence, délicatesse, rapidité, flexibilité…
Nous allons vous surprendre !
Moucharabieh

Lire la suite

ADM-Pantone

Vous n’y verrez que du bleu !

Vous n’y verrez que du bleu !

Longtemps privilèges de l’offset, les tons directs sont désormais les bienvenus sur la presse HP Indigo chez ADM.
Lumineux ou profonds, on les appelle teintes, Pantone ou tons directs, ce sont les couleurs « pures  » de l’imprimerie.
En effet, traditionnellement, les couleurs imprimées en numérique sont le résultat d’un procédé classique de superposition de couleurs : Cyan (le bleu), magenta (le rouge), jaune et noir…
L’ensemble permet des milliers de combinaisons si l’on adjoint le blanc du papier !
Mais, certaines couleurs restent cependant un peu éteintes ou ternes…
C’est le cas pour certains bleus ou les oranges, par exemple.
Les tons directs ou couleur Pantone permettaient de s’affranchir de ces contraintes en offset : désormais, c’est possible en numérique !
Le léger surcoût permet ainsi de faire connaissance avec la puissance de la couleur pure en numérique.
Un bleu puissant et lumineux, c’est un rêve d’espace !

ADM-Bleu

Lire la suite

ADM-Pompidou-Visage -recadré

Imprimer le monde

Imprimer le monde

L’aventure de l’impression 3D ou fabrication additive a commencé ses essais dès les années 70. Aujourd’hui, nous en sommes à l’impression de photos en relief.
Imprimer en 3D, c’est – en effet- toujours imprimer !
Ce qui nous fascine, chez ADM, c’est que les formes obtenues grâce aux logiciels et imprimantes 3D ne pouvaient tout simplement pas être pensées avant l’émergence de cette technologie. Et donc pas imprimées.
Penser, c’est imprimer !

Expo au centre Pompidou

ADM-Pompidou 3DADM-Pompidou-Chair-recadre

Lire la suite

marquage dorure digital or 5

ADM vous présente la Digital Metal Liner

Faire de la dorure en numérique avec du film argent, film or, ou film difragmenté, avec ou sans surimpression.

 

_AAD6115

 

Quel intérêt ?

– Réduire le temps de fabrication… En effet, comme il n’y a plus de cliché à faire, vous pouvez gagner de 48 à 72 heures sur votre délai de réalisation.

– Gagner de l’argent bien sûr… Parce que contrairement au marquage à chaud, il n’y a pas de fabrication d’outil pour chaque tirage.

– Il est possible de lancer une production pour 1 exemplaire.

– Avec cette nouvelle technologie, nous pouvons faire de la personnalisation jusqu’à 100 champs personnalisables… (cartes de visite, cartes d’invitation…)

 

Comment ça marche ?

Le motif choisi ou l’aplat est dans un premier temps imprimé en noir sur nos presses Indigo.

Ensuite le film (argent, or… ) est déposé sur le tirage pré imprimé. Les couches de revêtement métallisé sont fixées par réaction chimique exclusivement là où l’encre a été préalablement déposée.

_AAD6214_

Nous repassons le tirage dans nos presses Indigo pour imprimer la quadrichromie.

_AAD6137

Et pour finir, nous pouvons effectuer une surimpression sur la dorure afin d’obtenir toutes les teintes possibles et imaginables.

_AAD5506_

 

Quel support ?

Papier de 100 à 400 gr.

Certains papiers matière

Étiquette adhésive

 

Lire la suite

garnier 4

Un mouton à 5 pattes ? > Chic, chez ADM, on adore ça !

Tenir le délai, c’est pas toujours simple ! 

(Surtout sur un travail complexe)

Client final : Garnier

Agence : Little big M ( création Matteo Mascheroni)

Quantité : 150 exemplaires

Délai : 10 jours (soit une semaine et demi au mois de mai, avec les ponts !)

garnier 2 garnier 6

garnier 1 garnier 3

Descriptif :

Porte documents plissé en éventail> format fermé : 23 X 36 cm

Composé de : 

Une couverture rembordée en carton toilé avec estampage

7 modèles de pochette à soufflet imprimée chacune d’un Pantone différent en offset, recto seul + pelliculage > une couleur par gamme de produit 

Un ruban élastique de fermeture à la couleur de la charte du client (vert sombre)

Encart > 8 pages > format fini A4 /Impression numérique /2 pics à cheval

Pochette de couverture > format A4 > collée sur la 2e de couverture, destinée à recevoir l’encart

Fiches produit > 21 modèles différents / Impression numérique R°V° sur papier couché 150 g

garnier 5

Quelle histoire !

Imprimer, découper, estamper, pelliculer, plier, monter, coller, répartir, encarter, vérifier… et re-vérifier 150 exemplaires…

Tout ça, ADM le fait tous les jours pour tous ses clients…

Mais le faire et le livrer en 10 jours au mois de mai… en une seule réalisation … ça, c’est fort !

Lire la suite

visuels 6

Comment ça marche ? Ou j’en ai rêvé, Esko l’a fait !

Invitation Lacoste : la commande, la réponse, le commentaire

La commande :

Client final : Lacoste – Invitation pour la présentation à New York de la collection de prêt-à-porter de janvier 2015

Création graphique : Agence de création ACME (Élodie et Caroline)

Stratégie et développement : Agence de communication > Il ne pleut pas sur les optimistes (Anne-Emmanuelle Tollu)

Réalisation : ADM, l’imprimerie contemporaine

Délai de fabrication : 2 semaines

Quantité : 1500 exemplaires

 

visuels 9

L’invitation :

Une enveloppe imprimée et scellée avec languette déchirable contenant :

3 cartons d’invitation format 230 X 160 mm recto/verso, 3 papiers et grammages différents (blanc, gris, vert > Lacoste)

 

visuels 7

Le challenge :

L’enveloppe est imprimée en numérique sur papier offset blanc 240 g Arcodesign white.

Elle est destinée à contenir 3 cartons d’invitation différents et doit être scellée par une languette déchirable.

La cerise sur le gâteau :

Le logo de la marque (imprimé sur le 1er carton à l’intérieur) doit apparaître exactement sous la languette au moment où on la déchire.

C’est à dire que le logo imprimé sur le 1er carton d’invitation logo doit être calé pile sous la languette de l’enveloppe.

 

Comment procède-t-on habituellement ?

Traditionnellement, on réalise manuellement une ou plusieurs maquettes en blanc (non imprimées) pour caler le procédé.

On fait fabriquer une forme de découpe (long et couteux)

On imprime et découpe puis on croise alors les doigts (si forts qu’ils en sont tout bleus !) pour que rien ne bouge entre les différents calages d’impression et l’encartage des cartons dans l’enveloppe.

Ça ne marche pas ? Arghhhh, on recommence !

Vous suivez ? :-)

 

La réponse

Chez ADM, c’est l’ESKO qui fait tout (ou presque) !

L’ESKO est une machine de découpe ultra performante à commande numérique qui offre une précision de l’ordre du micron.

 

Reprenons !

On imprime directement l’enveloppe en numérique puis on la passe sur l’ESKO pour la découper tout aussi directement.

On a gardé les mêmes paramètres de calage que pour l’impression.

On présente donc au client un N° 0 parfaitement identique à ce qu’il sera lors de la production, du premier coup.

La méthode et l’outil permettent donc au client de valider impression ET façonnage en une seule fois. (Sans trembler en attendant la livraison !)

 

visuels 6

La morale de l’histoire :

Un client sans angoisse !

On a donc évité : la forme de découpe (son coût, son délai de réalisation, sa part d’incertitude, son absence de modification)

On a gagné : une production conforme au projet, un délai court et tenable, un client détendu donc heureux !

 

Le plus : mêmes outils et même méthode ont été utilisés pour réaliser ensuite le dossier de presse du défilé :-)

Lire la suite

la une

Invitation au Printemps

Comment fait-on ?

L’association de talents essentiels …

Première étape : La gravure !

Facade perspective  IMG_7000

On va graver à la main – au marteau et au burin- le motif choisi (en miroir, c’est à dire à l’envers) sur une plaque de métal.

Cette plaque est en laiton. En effet, ce métal sera suffisamment résistant à la pression lors du gaufrage.

La gravure pour ce travail a été réalisée par une meilleure ouvrier de France…

… à la main et avec talent parce qu’il n’existe pas encore de technologie abordable qui permette le travail de la taille en 3D avec ce niveau de précision. 

Ensuite ( ou parallèlement) on réalise l’impression – numérique, pour ce travail – sur le papier choisi pour le gaufrage.

IMG_6998   IMG_6996

Attention, tous les papiers ne réagissent pas de la même façon à l’opération, un choix éclairé s’impose !

Pour cette réalisation, il s’agit d’un papier Tintoretto blanc 300g. 

(Promis, on vous parle des papiers la prochaine fois !)

Puis, on effectue un marquage à chaud (Or ) sur le papier.

Enfin, après l’impression et le marquage à chaud, on peut passer au gaufrage en 3D.

Chaque feuille passe à la presse de gravure où le relief sera marqué dans la matière du papier. 

Le motif visible sur le papier sera donc le résultat du relief gaufré dans l’épaisseur du papier !

C’est, au final,  un travail délicat et fin qui joue avec la lumière, le grain et la texture du papier !

IMG_6988

Lire la suite

visuel travail 1

ADM fait bonne impression !

montage blog

Pour le début de l’année, ADM démarre fort sur les réseaux en annonçant son Trophée de l’Imprimerie française !

Remis lors de la 11e Nuit des trophées de l’Imprimerie française, ADM reçoit le 1er prix de la catégorie « Industrie » pour la réalisation du dossier Baccarat Rouge 540 (création graphique : studio Marianne Guély pour Baccarat).

Quelques infos techniques
Le fourreau > papier SIRIO rouge teinté dans la masse, contrecollé sur SIRIO BLACK, découpé sur machine ESKO.
Intérieur > couverture
Impression HUV en trois couleurs + vernis sélectif et marquage à chaud.
Intérieur > pages
Impression numérique sur presse HP INDIGO, sur papier OLDMAN premium white, finition : dorure sur tranche

Lire la suite